La Prière Bouddhistes Avant de Manger

La Prière Bouddhistes Avant de Manger

de lecture

Les bouddhistes pratiquent plusieurs types de prières. Celles-ci varient selon les circonstances, qu’il s’agisse d’une simple prière ou d’une prière avant un repas. Cependant, ces prières diffèrent d’une école de bouddhisme à l’autre. 

Nous nous intéressons à la prière des bouddhistes avant de manger. Découvrez les différentes prières bouddhistes avant un repas. 

acheter bracelet bouddhiste en ligne

Les Cinqs Prières d’un Repas Zen

Chez les bouddhistes, les prières avant les repas sont appelées réflexions ou souvenirs. Ce sont des paroles sur lesquelles il faut méditer au cours du repas. Ces prières sont de petits chants qu'on fredonne avant le repas. 

Le moment du repas est l’instant favorable pour se désaltérer et montrer sa reconnaissance. Cette reconnaissance est tournée vers les bénédictions que la terre nous donne. 

C’est aussi une façon de tisser des liens avec son entourage dans le strict respect du corps. Avant un repas chez les bouddhistes zen, il faut chanter une chanson subdivisée en 5 réflexions.

repas moine tibétain

1ère réflexion Zen

La première réflexion d’un repas de zen est celle-ci :

« réfléchissons à notre propre travail et aux efforts de ceux qui nous ont apporté cette nourriture ».

Celle-ci exprime la gratitude de tout ce qui a été fait pour l’aboutissement de ce seul repas. Les bouddhistes estiment que toutes les nourritures ont une origine. Chaque nourriture suit plusieurs étapes avant son aboutissement final.

Lorsqu’on y associe toutes les personnes ayant participé à cette nourriture à savoir : les agriculteurs, les cuisiniers, les épiciers, les chauffeurs de voiture qui ont rendu cette nourriture possible. Il est important de montrer sa gratitude envers cette nourriture.

Pour les bouddhistes, le repas peut être considéré comme un acte de communion avec des personnes dans le passé, dans le présent et aussi dans le futur.

prière de bouddhiste

2ème réflexion Zen

La 2ème réflexion de Zen stipule qu’il faut prendre conscience de la nature de cet acte lorsque nous recevons un repas.

« Prenons conscience de la qualité de nos actes lorsque nous recevons ce repas »

Par ce repas, il faut réfléchir à ce que les autres font pour nous et que nous ne faisons pas pour eux. En d’autre terme, lorsqu’on reçoit un repas il faut se demander si on est suffisamment vertueux et si on a un comportement exemplaire avant de prendre ce repas.  

À lire aussi : La prière bouddhiste en Français

prière maitre bouddhiste

3ème réflexion Zen

La 3ème réflexion Zen est :

« l’essentiel est la pratique de la pleine conscience, qui nous aide à transcender l’avidité, la colère et les illusions ».

Cette réflexion nous incite à éviter l’avidité, la colère et les illusions. 

Pour les bouddhistes, la colère, l’avidité et les illusions sont des vices qui sont à l’origine du mal. Avec notre nourriture nous devons  cultiver le partage avec les autres. Toutefois, nous devons éviter la gourmandise et l’avarice.

bouddhiste qui mange 

 4ème réflexion Zen

La 4ème réflexion avant de manger est : 

« Nous apprécions cette nourriture qui favorise la bonne santé de notre corps et de notre esprit ».

Par cette réflexion nous devons valoriser la nourriture qui nous est présentée en ce sens qu’elle est nécessaire à notre développement. Cette nourriture est bénéfique pour la santé.

Cette prière incite à nous rappeler que la nourriture est là juste pour que nous puissions  nous  alimenter afin de conserver notre vie et notre santé. Cette nourriture ne devra servir à assouvir aucun désir charnel ou d’autres désirs de pécheurs.

acheter bracelet bouddhiste en ligne

5ème réflexion Zen  

La 5ème prière avant un repas Zen est : 

« afin de continuer notre pratique pour tous les êtres, nous acceptons cette offrande ».

Cette réflexion nous renvoie à nos vœux de bodhisattva, qui est d’amener tous les êtres à l’illumination.

Les cinq réflexions de repas Zen sont chantées et non prononcées. C’est une prière que l’on chante avant le repas pour montrer sa gratitude. A la fin de la cinquième réflexion il faut ajouter :

  • Le premier morceau est de couper toutes les illusions;
  • Le deuxième morceau est de maintenir notre esprit clair;
  • Le troisième morceau est de sauver tous les êtres;
  • Puissions-nous nous réveiller avec tous les êtres vivants.

Avant un repas de Zen, il faut chanter les cinq réflexions en un bloc, puis prononcer les quatre dernières paroles. Ce n’est qu’après cela que la prière sera complète.

repas de moine bouddhiste

La prière d’un repas de Theravada

Theravada est l’une des premières écoles bouddhistes. Le rituel de prière selon cette école prend en compte également le chant, mais une seule réflexion pour exprimer sa gratitude. 

Cette dernière s’énonce comme suit : 

« En réfléchissant bien, j’utilise cet aliment non pas pour le plaisir, ni pour le plaisir, ni pour l’engraissement, ni pour l’embellissement, mais uniquement pour l’entretien et l’alimentation de ce corps, pour le maintenir en bonne santé, pour aider à la vie spirituelle. 

En pensant ainsi, je soulage ma faim sans trop manger, afin  de pouvoir continuer à vivre sans blâme et à l’aise. » 

Cette réflexion nous enseigne que la source de notre souffrance est le fait de vouloir à tout prix satisfaire nos besoins. Nous cherchons toujours quelque chose que nous n’avons pas pour nous rendre heureux. Nous nous fixons des objectifs et quand ceux-ci sont enfin atteints nous ne sommes toujours pas satisfaits.

Nous devons nous satisfaire de la nourriture que nous avons et éviter d’être gourmand. Pour le repas chez les bouddhistes theravada, le fait de chanter cette réflexion est suffisante pour montrer sa gratitude. 

La nourriture n’est utilisée que pour satisfaire des désirs alimentaires. Chez les bouddhistes theravadas, elle ne doit pas s’en servir pour s’embellir ou prendre du poids.   

À lire aussi : Quelle est le livre sacré du Bouddhisme

femme qui prie

Le cantique de repas de la Nichiren school

Le cantique des bouddhistes de Nichiren s’énonce comme suit : 

«Les rayons du soleil, de la lune et des étoiles qui nourrissent notre corps et les cinq grains de la terre qui nourrissent notre esprit sont tous des dons du Bouddha éternel. 

Même une goutte d’eau ou un grain de riz n’est que le fruit d’un travail méritoire et d’un dur labeur. Puisse ce repas nous aider à maintenir les enseignements du Bouddha selon lesquels il nous incombe de rembourser les quatre faveurs et de nous conduire aux services des autres. Nam Myoho Renge Kyo. Itadakimasu. » 

Cette réflexion nous incite à rembourser quatre faveurs. A la Nichiren school, rembourser les faveurs revient à les dettes que nous avons envers :

  • Nos parents
  • Toutes les créatures sensibles
  • Nos dirigeants nationaux
  • Les trois joyaux (le Bouddha, le Dharma, et la Sangha)

L’expression Nam Myoho Renge Kyo qui veut dire « dévotion à la loi mystique du Sûtra du lotus » constitue le socle de la pratique du Nichiren. En plus, Itadakimasu signifie « je reçois ». 

Cette dernière représente une expression de gratitude envers tous ceux qui ont participé à l’aboutissement du repas. Certains bouddhistes japonais disent  aussi « mangeons ». La nourriture est considérée comme un don des trois joyaux qui permet de nourrir les organes du corps. 

prière avec les mains

Prière de gratitude et révérence

Pour les bouddhistes en général, la nourriture est un cadeau offert à travers le travail de tous les êtres humains. Elle est en relation avec l’univers phénoménal entier. Manger pour les bouddhistes, c’est entrer en communion avec son créateur. Par la nourriture nous nous décidons à être digne de ce don et à lutter pour le bien d’autrui. 

La nourriture pour les bouddhistes doit être reçue et mangée avec gratitude et respect. On doit toujours rendre grâce pour la nourriture, qu’elle soit en grande ou en petite quantité. Les réflexions représentent des prières de gratitude, que l’on doit chanter avant les repas. 


Tenez vous informé sur l'actualité et l'histoire hindoue ! 🇮🇳