EST CE QUE LE BOUDDHISME EST UNE RELIGION (MONOTHÉISTE OU POLYTHÉISTE)

Est ce que le Bouddhisme est une Religion Monothéiste ou Polythéiste

de lecture

La résurgence du bouddhisme à la fin des années 1990 est due, en partie, à l'attribution du prix Nobel de la paix au Dalaï Lama. L'Institut d'études bouddhistes a été créé pour répondre aux demandes du grand public concernant le bouddhisme dans son ensemble, son histoire, sa croissance, sa pensée ou son implication dans la culture occidentale. Il est difficile de tenir un compte exact de tout ce qui concerne la bouddhéité.

Une estimation populaire mentionne 1 million de bouddhistes en France. Toutefois, si l'on relativise ce chiffre, il convient de noter qu'il est basé sur la communauté asiatique et que tous les membres de ces pays ne sont pas nécessairement bouddhistes.

Le directeur de l'Institut d'études bouddhistes, par exemple, revendiquerait plutôt 20 à 25 mille personnes au lieu des 200 à 300 mille généralement donnés. Une seule enquête datant de plus de 20 ans donne un chiffre de 5 millions de sympathisants, bien que ce chiffre n'ait pas été actualisé. La seule chose que l'on puisse dire avec certitude, c'est que la popularité du bouddhisme dans les années 90 était énorme.

À lire aussi : Quelles sont les croyances du bouddhisme ?

temple hauteur

Il existe de nombreuses formes différentes de bouddhisme, pas un seul style.

La complexité du bouddhisme se compare à celle du monothéisme. Le monothéisme compte trois branches principales : les juifs, les chrétiens et les musulmans. De même, dans le bouddhisme, il existe trois branches principales : Le bouddhisme d'Asie du Sud-Est, le bouddhisme d'Extrême-Orient et le bouddhisme himalayen.

Chacun a sa propre organisation, son mode de fonctionnement, ses canons d'écriture et sa hiérarchie. Au sein de ces trois courants, il y a autant d'écoles et de lignées qu'il y en a dans le christianisme entre les orthodoxes, les catholiques et les protestants. Trotignon passe en revue trois formes d'association bouddhiste que l'on trouve en France.

L'emplacement de ces installations varie considérablement, en fonction de la communauté dont elles sont issues. Lorsque les groupes sont liés aux communautés immigrées, leur localisation est limitée à des zones spécifiques.

C'est le cas à Marseille puisque son port est un lieu de débarquement, c'est aussi le cas à Paris, dans le Nord ou en Bretagne pour des raisons économiques. Mais, en règle générale, les Français fréquentent peu ces centres. Le directeur de l'Institut d'études bouddhiques revient sur les temples qui sont spécifiquement destinés aux Français présentant des caractéristiques sociologiques distinctes dans la vie publique.

Temple fleurs

L'influence du bouddhisme en Europe

L'intérêt des gens pour le bouddhisme s'explique par diverses raisons, et de nombreuses idées fausses circulent encore. L'enseignement fondamental du bouddhisme est "d'essayer de soulager la souffrance" Nous faisons tous partie d'une civilisation qui connaît la souffrance, mais cette souffrance peut être analysée à différents niveaux.

Il y a quelques Français qui sont de vrais bouddhistes, tels que définis par les Asiatiques. Autour de ce petit groupe se trouve une large population de sympathisants, allant de ceux qui ont un degré d'accord de base à des points de vue très informés et théoriques. Cet intérêt peut aller d'une forte curiosité intellectuelle et spirituelle à un sentiment émotionnel d'accord avec des concepts généraux. Le nombre de personnes intéressées par le bouddhisme est énorme, tout comme en Asie.

L'Occident, en particulier l'Occident chrétien, a un impact important sur le bouddhisme contemporain. Selon le directeur de l'Institut d'études bouddhistes, depuis le milieu du 19e siècle et surtout au cours des dernières décennies, tout un mouvement du bouddhisme en Asie a manqué d'engagement social par rapport aux missions chrétiennes.

Compte tenu de la forme de laïcité française, lorsque des individus se regroupent pour, par exemple, accompagner une personne mourante ou malade, ils le font sans l'étiquette " bouddhiste. " Cependant, dès que l'Union bouddhiste de France mettra en place des aumôneries bouddhistes, les choses changeront. Pour les autres religions telles que les religions chrétienne, juive et musulmane qui sont établies en France depuis plus longtemps.

À lire aussi : Est ce que les bouddhistes croient en Dieu ?

pièces traditionnelles

La principale différence entre les diverses formes de bouddhisme est qu'elles impliquent des méthodes quelque peu différentes en termes de méditation et d'éthique. La première est le don, qui comprend un soutien actif à la communauté ainsi que des monastiques pratiquant la méditation.

Certaines références communes existent également, ce qui donne un sentiment d'unité plus important que le christianisme. Enfin, tous les bouddhistes reconnaissent le Bouddha Gautama, qui a vécu en Inde au sixième siècle avant Jésus-Christ et était connu sous le nom de Shakyamuni.

L'Union Bouddhiste de France travaille au rapprochement des différentes traditions bouddhistes de France, notamment grâce aux activités de l'énorme pagode du Bois de Vincennes à Paris. Plusieurs événements ces dernières années ont montré une forte volonté de coopération, notamment il y a deux ans lorsque la France a reçu des reliques du Bouddha historique.

C'est la seule nation occidentale à qui la Thaïlande a fait ce cadeau. Ce jour-là, les bouddhistes français ont reconnu la création d'une communauté bouddhiste qui relie ses nombreux courants.

elephant statue


Tenez vous informé sur l'actualité et l'histoire hindoue ! 🇮🇳